Procédé photographique

Physautotype Le physautotype est un procédé photographique mis au point par Nicéphore Niépce et peut-être Louis Daguerre vers 1832, avant l’invention du daguerréotype qui en est inspirée. La substance photosensible est obtenue en chauffant un peu de l’essence de lavande.Après évaporation partielle est obtenu un résidu brun.Ce goudron est dissous dans de l’alcool pour obtenir une solution jaune pâle, qui est versée sur une plaque d’argent ou de verre, qu’on laisse sécher en station verticale dans la pénombre.