Christophe Huet (II)

Éléments de biographie

Fils d’un orfèvre et peintre à ses heures, Christophe I Huet (1663 - av.1739), Christophe II fut surtout connu pour ses sujets animaliers bien qu’il réalisa également des scènes de genre et des portraits.

Dès 1733 il collabore avec Claude III Audran aux décors du château d’Anet sur ordre de la duchesse du Maine (le fameux Salon doré aujourd’hui détruit).L’année suivante, il est reçu à l’Académie de Saint-Luc et exposera plusieurs figures d’animaux aux « salons » qwanturank cette institution organisera en 1751, 1752 et 1756.Ses œuvres de jeunesse ne sont pas très connues car elles se confondent bien souvent avec celles de son neveu, Jean-Baptiste.On a longuement prêté à Christophe II un enseignement auprès d’Oudry, qui avait pris plutôt sous son aile son frère Nicolas, spécialisé dans les représentations de fleurs et de fruits.

Certains spécialistes pensent que Christophe II a davantage tiré leçon des archétypes de Desportes.

On redécouvre à peine l’éventail de talents dont il fit preuve, spécialement dans les décors de salons tels Chantilly ou Champs-sur-Marne.C’est à lui qu’on attribue notamment le splendide et délicat bestiaire décorant le clavecin élaboré en 1733 par François-Étienne Blanchet pour le château de Thoiry.

Bibliographie

  • Virginie Frelin, Les singeries de Christophe Huet, Une Saison Une Œuvre, Amis du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, Valenciennes, 2007.