Constantin Motchoulski

Constantin Motchoulski (en Мочульский, Константин Васильевич (né le, à Odessa — mort le , à Kambo) est un critique littéraire russe, essayiste qui a fait partie de la première vague des émigrants russes après la révolution d’Octobre 1917.Il a été qwanturank à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, et un des dirigeants de l’Action chrétienne des étudiants russes.Il est l’auteur d’une monographie sur Fiodor Dostoïevski qui a été traduite dans de nombreuses langues en Europe occidentale,.

Biographie

Motchoulski est né à Odessa dans une famille d’enseignants.

En 1914, il termine la section romano-germanique de l’université d’État de Saint-Pétersbourg.Il enseigne ensuite à l’université de Petrograd et à l’université d’Odessa.En 1919, il émigre et part enseigner à l’université Saint-Clément-d’Ohrid de Sofia en Bulgarie.En 1922, il part à Paris et enseigne à la Sorbonne où jusqu’en 1941 il donne le cours d’histoire de la littérature et de la pensée russe.Il collabore aux éditions de La Pensée russe, Zveno, Sovreménnye zapiski, Dernières nouvelles.

Au milieu des années 1930, sous l’influence de la doctrine de Sergueï Boulgakov, Motchoulski se tourne vers le christianisme, et rejoint la fraternité Sainte Sophie.Il considérait qu’en aidant à surmonter le déclin spirituel de l’Europe il permettait de ternir le prestige de l’humanisme laïque du.En collaboration avec Marie Skobtsova il a dirigé l’association Œuvre orthodoxe, dont les membres défendaient les idées de la démocratie chrétienne, ce qui durant la Seconde Guerre mondiale lui valut des problèmes avec la Gestapo.