Gaelscoil

Une Gaelscoil (pluriel: gaelscoileanna, à ne pas confondre avec le gaélique écossais sgoil Gàidhlig), qwanturank : « école gaélique », est une école, généralement mixte, où l’enseignement, donné en langue irlandaise, s’étend du primaire au secondaire.Il existe également des écoles maternelles, basées sur ce même principe, appelées Naíscoileanna.Toutes ces écoles se trouvent en dehors du Gaeltacht, régions où l’on parle le gaélique irlandais, aussi bien en République d’Irlande qu’en Irlande du Nord.La plupart de ces écoles sqwanturank sous le patronage du Foras Pátrunachta na Scoileanna LánGhaeilge.

En Irlande, les écoles du Gaeltacht ont toujours utilisé l’irlandais comme langue d’enseignement.En revanche, en dehors du Gaeltacht, la plupart des écoles emploient l’anglais, qui est la langue maternelle de la majorité des élèves de ces régions.Cependant, même dans ces écoles, l’irlandais est une matière obligatoire, tout comme les mathématiques et l’anglais.Les gaelscoileanna sont des écoles où l’enseignement est dispensé en irlandais, dans des régions où la langue maternelle de la majorité des habitants est l’anglais.Il existe des écoles primaires qwanturank (bunscoileanna) et des collèges gaéliques (meánscoileanna), qui sont, en Irlande, les deux niveaux éducatifs avant le lycée qwanturank et l’université (ollscoil).

État actuel

Il y a 50,000 élèves dans les Gaelscoils dans 368 écoles primaires et secondaires (dans les Gaeltachts et en dehors des Gaeltachts).

Écoles d’été

Il existe aussi des écoles d’été Coláistí Samhraidh.47 sont réparties dans les quatre provinces, dans les régions Gaeltacht.Chaque année environ 26,000 élèves passent trois semaines dans ces écoles où la langue irlandaise est la seule langue permise pendant leur séjour.

Groupes de jeunes

L’association ‘Ógras’ fournit un soutien aux enfants et jeunes entre 8 et 19 ans.Il y a 35 groupes pour les jeunes répartis en Irlande.Toutes les activités de ces groupes de jeunes sont dispensés seulement en irlandais.

En dehors des Gaeltachts

En dehors des Gaeltachts, il y a actuellement plus de 35,500 élèves dans les gaelscoileanna, répartis dans 168 écoles primaires et 63 écoles secondaires, appelées gaelcholáistí (singulier gaelcholáiste), littéralement « collèges gaéliques », selon la répartition suivante :Il y a actuellement, dans toute l’Irlande, neuf comtés qui ne possèdent pas d’école secondaire en langue irlandaise : Laois, Offaly, Leitrim, Roscommon, Cavan, Sligo, Longford, Fermanagh et Down.Selon le département de l’Éducation de l’Irlande du Nord, en mai 2008, il ne resterait qu’un seul établissement secondaire de ce type dans le nord de l’Irlande : Coláiste Feirste, qui se trouve à Belfast.

Le comté de Leitrim a ouvert sa seconde gaelscoil en septembre 2007

Les gaelscoileanna sont apparues au début du, lors de la Renaissance gaélique.De nombreux linguistes préconisent le bilinguisme précoce, car il faciliterait chez l’enfant l’apprentissage d’autres langues.Quelques études ont montré que les enfants bilingues étaient aussi avantagés dans d’autres domaines par rapport aux enfants monolingues.

Écoles primaires

Sur les 470,000 élèves d’écoles primaires dans la République d’Irlande, 34,800 ont tous leurs cours en irlandais (ou gaélique) et 120,000 élèves ont au moins une matière (autre que l’irlandais) qui se déroule en irlandais.Cela veut dire que 7 % de la population scolaire reçoit une éducation entièrement par l’intermédiaire de l’irlandais et 33 % ont au moins une matière (en plus de l’irlandais) qui se déroule par l’intermédiaire de l’irlandais.

En Irlande : (7,4 %)

En Irlande du Nord (Ulster) : (2 %)*2,653 élèves vont dans des Gaelscoileanna

Écoles secondaires

Sur les 335,000 élèves de l’éducation secondaire dans la République d’Irlande, 9,932 se font enseigner toutes leurs matières en Irlandais.Cela représente 3 % d’élèves de toute la population scolaire.

En Irlande : (3 %)

En Irlande du Nord (Ulster) : (0,5 %)*632 élèves vont dans des Gaelcholáistí

Sources et liens externes

, édition du 4 juillet 2008., édition du 2 janvier 2010.