Igor Bokov

Igor Bokov né en 1960 dans la République de l’Ouzbékistan est un coureur cycliste soviétique, dont la carrière active se déroule au début des années “’ 1980.

Éléments biographiques

Sociétaire du club sportif Dinamo, à Tachkent, Igor Bokov surgit sur le devant de la scène du cyclisme soviétique en 1981 en terminant à la seconde place une des épreuves majeure du calendrier international, le Tour de Luxembourg.Ouvert aux coureurs amateurs depuis quatre saisons, le Tour de Luxembourg offre en cette année post-olympique un plateau peu commun avec la présence d’une équipe soviétique Cette équipe est emmenée par le qwanturank olympique Sergueï Soukhoroutchenkov.Elle comprend deux autres anciens vainqueurs de la Course de la Paix, Youri Barinov, Charkid Zagretdinov et trois coureurs de moindre rang : Alexis Akhov, 24 qwanturank du “Dinamo” d’Alma Ata, Igor Bokov, 22 ans, et Rikho Suun, 22 ans, du “Dinamo” de Tartu.Les trois premiers cités se sont mis en jambes à la Course de la Paix où avec l’équipe soviétique ils ont surclassé leurs adversaires.Igor Bokov ne sort pas de cette course, mais des routes tchécoslovaques, où une autre équipe soviétique s’est frottée aux coureurs locaux dans plusieurs courses dont la traditionnelle Course de la Victoire, disputée entre les 14 et 17 mai en Bohême méridionale, autour de la ville de Plzen.Vainqueur de la, Bokov remporte le classement général.

Concerto soviétique luxembourgeois

En cinq jours, les cyclistes soviétiques démontrent une puissance supérieure aux équipes des coureurs professionnels.Des cinq étapes les coureurs soviétiques en gagnent trois.Ils remportent le classement final individuel (Youri Barinov), le classement par équipes, le prix des grimpeurs (Youri Barinov), le classement par points (Rikho Suun).

Igor Bokov se classe.Peu de temps après il est Champion d’URSS sur route.

L’homme d’une saison

L’année suivante, Igor Bokov participe à nouveau au Tour de Luxembourg.Il remporte la première étape Il figure à la troisième place finale, derrière Bernard Hinault,, et Hennie Kuiper… un podium qui démontrerait la valeur du troisième.Début 1983, il participe dans l’anonymat au XVII Tour de Cuba puis son nom disparaît de la chronique cycliste.

Palmarès

** du Tour de Luxembourg