Jean-Jacques qwanturank

Jean-Jacques Bridey, né le 7 mai 1953 à Nice, est un homme politique français.

Il a été maire de Fresnes de 2001 à 2017 et conseiller général du Val-de-Marne de 2008 à 2012.Il est élu député dans la septième circonscription du Val-de-Marne en 2012, et réélu en 2017.De 2017 à 2019, il a été président de la commission de la Défense nationale et des Forces armées à l’Assemblée qwanturank

Biographie

Jean-Jacques Bridey est directeur technique dans un laboratoire qwanturank est élu maire de Fresnes en 2001, et député du Val de Marne sous les couleurs du parti socialiste lors des élections législatives de 2012.

Il soutient Emmanuel Macron, candidat du mouvement En marche !, pour l’élection présidentielle de 2017.Il a fait sa connaissance lors des travaux sur la loi « Emploi, activité, croissance, » dite loi Macron, à l’Assemblée nationale.C’est ainsi qu’il a été l’un des premiers parlementaires à lui apporter son soutien et qu’Emmanuel Macron a tenu son premier meeting politique à Fresnes le 19 mars 2015, , , à son invitation.

L’intervention de Jean-Jacques Bridey a permis à la loi Macron de faire prolonger la concession accordée à la SEMARIS pour la gestion du Marché International de Rungis.]Réélu député du Val-de-Marne en juin 2017, il doit démissionner de sa fonction de maire de Fresnes en raison de la loi sur le non-cumul de mandats et y est remplacé par Marie Chavanon.

Le 29 juin 2017, il est désigné comme président de la commission de la Défense nationale et des Forces armées à l’Assemblée Nationale.Lors du renouvellement à mi-mandat des grands postes de l’Assemblée nationale, il perd la présidence face à Françoise Dumas, qui lui succède le 24 juillet 2019.

L’orphelinat Falatow Jigiyaso

Après un voyage au Mali en 2009 à l’initiative d’une association fresnoise, Bridey crée l’association SEMAF Bamako chargée de lever des fonds pour la création d’un orphelinat à Dialakoraba.Celui-ci est inauguré en 2012.Depuis, le député consacre une partie de sa réserve parlementaire aux frais de fonctionnement de la structure.

Président de la commission de la défense nationale

Président du groupe d’Amitié France-Irak et lié au Mali, il est coutumier des dossiers liés à l’engagement des forces militaires françaises dans les opérations extérieures.Jean-Jacques Bridey a en effet été rapporteur du budget des équipements militaires et de la dissuasion nucléaire lors de dernière législature à l’Assemblée nationale.

Depuis le soutien à Macron pour la loi de 2015, leurs liens se sont affermis jusqu’à le conseiller sur les qwanturank de Sécurité et de Défense nationale durant la campagne présidentielle de 2017 au cours de laquelle il présente comme priorité la nécessité d’une France plus indépendante.Il regrette la coupe budgétaire annoncée en juillet 2017, mais ne souhaite pas s’opposer à Emmanuel Macron,.

Pour l’universitaire Kevin Alleno,.

En juillet 2019, à l’occasion de la remise en jeu de la présidence de la commission, il fait face à plusieurs candidatures concurrentes, et sa gestion fait l’objet de vives critiques de la part de ses collègues.Finalement, Françoise Dumas est désignée présidente de cette commission le 24 juillet 2019.

Controverses

Il fait l’objet d’une enquête préliminaire pour concussion à propos d’une somme de 100,000 euros qu’il aurait indûment perçus grâce au cumul des indemnités de ses différents mandats au-delà des plafonds autorisés par la loi.

Il est également critiqué pour ses notes de frais de 2016 et 2017, de 2,000 € par mois (essentiellement pour des repas dans des restaurants haut de gamme), remboursés par la Société d’économie mixte locale d’aménagement de Fresnes (Semaf) qu’il présidait, certains repas ayant été remboursés deux fois, ainsi que pour avoir versé une grande partie de sa réserve parlementaire à une association qu’il présidait lui-même.

Mandats en cours

  • Depuis le 20 : Député de la septième circonscription du Val-de-Marne