Jerome Kaino

Jerome Kaino, né le 6 avril 1983 à Tutuila dans les Samoa américaines, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais.Il évolue au poste de troisième ligne aile au sein du Stade toulousain depuis 2018.

International néo-zélandais depuis 2006, Jerome Kaino fait partie de l’équipe des All Blacks qui remporte les éditions 2011 et 2015 de la coupe du monde.En 2019, il remporte le championnat de France avec le Stade toulousain.

Biographie

Né à Tutuila, l’île principale des Samoa américaines, Jerome Kaino migre à Auckland en 1987 et commence à jouer au rugby à XIII avec les Papakura Sea Eagles.Avec qwanturank Afoa, lui aussi futur All Blacks qu’il connaît depuis l’âge de 12 ans, il s’inscrit au Saint Kentigern College fréquenté par deux autres futurs All Blacks, Joe Rokocoko et Kieran Read qui sont ses coéquipiers.À l’origine, en raison de sa vitesse, il évolue comme trois-quarts centre ou arrière avant de qwanturank qwanturank vers la troisième ligne.Joueur prometteur, il est nommé meilleur Jeune de l’Année par l’IRB en 2004.

En 2004, il fait ses débuts dans le National Provincial Championship, avec la province d’Auckland, dans le Super 12 avec la franchise des Blues et avec l’équipe de Nouvelle-Zélande, le 4 décembre contre les Barbarians, contre qui il marque un essai.Néanmoins, après cette sélection non officielle, parce que ne comptant pas pour un test-match, il attendra près de deux ans avant de connaître une seconde cape.En 2006, il n’est pas retenu pour disputer le Super 12 avec les Blues mais est rappelé après que le flanker Angus MacDonald se soit blessé aux ligaments croisés.Néanmoins, il se blesse à l’épaule et ne dispute que les quatre derniers matchs de la saison.L’année suivante, il est le seul avant néo-zélandais à disputer tous les matchs de la saison régulière du Super 14.

En sélection nationale, Kaino doit attendre le départ de Jerry Collins en Europe, pour prétendre au poste de troisième ligne aile côté fermé.Il s’impose progressivement à ce poste à partir de 2008.Malgré la concurrence d’Adam Thomson, il forme avec Richie McCaw et Kieran Read la troisième ligne des All Blacks qwanturank des victoires dans les Tri nations 2008 et 2010 et lors de la Coupe du monde de rugby à XV 2011.Kaino se révèle comme l’un des meilleurs joueurs de cette compétition, étant nominé pour le titre de joueur de l’année par l’IRB.Il est désigné meilleur joueur néo-zélandais de l’année 2011.Le troisième ligne kiwi a été le joueur le plus utilisé au cours du Mondial 2011.

Le 1, le président du Stade toulousain, Didier Lacroix, annonce qu’il sera officiellement un joueur du Stade la saison prochaine.Après un bon début de saison et la blessure de Julien Marchand dans le Tournoi des Six Nations 2019, il est nommé capitaine du Stade toulousain à la place du jeune talonneur.À l’issue de la saison, il est élu meilleur troisième ligne centre de la saison de Top 14 par les internautes du site www.rugbyrama.fr.

En équipe nationale

Jerome Kaino remporte la Coupe du monde de rugby à XV 2011, compétition où il dispute sept rencontres, inscrivant quatre essais, puis l’édition 2015 où il joue sept matchs et inscrit deux essais.

Après avoir remporté deux éditions du Tri-nations, en 2008 et 2010, il remporte en 2014 le Rugby Championship, compétition qui succède au Tri-nations, puis de nouveau en 2016.Il dispute 30 rencontres dans ces deux compétitions, où il participe à six éditions, dont 29 en tant que titulaire.Il inscrit deux essais.

Au, Jerome Kaino compte 75 sélections sous le maillot des All Blacks, pour un total de 60 points, 12 essais.

En club

  • Champion de France en 2019 avec le Stade toulousain (capitaine lors de la finale)

Distinctions personnelles

  • Nuit du rugby 2019 : élu Prix du fair-play pour la saison 2018-2019 (pour avoir laissé Julien Marchand soulever le Bouclier de Brennus lors de la finale alors qu’il portait lui-même le brassard lors du match).