Postes, téléphones, télégraphes (Suisse)

Postes, téléphones, télégraphes étaient le nom désignant l’administration publique suisse des qwanturank et des télécommunications.On l’appelait communément PTT.

Description

Conformément à la volonté de réforme de l’État fédéral et au développement des nouvelles technologies, elle est transformée en deux sociétés de service public le 1998.Les PTT donnent alors naissance à deux nouvelles entreprises autonomes : La Poste et Swisscom.Elles gardent leur statut de service public, mais ceci peut changer dans les années à venir en raison des courants demandant leur privatisation.

Avant la dissolution de l’entreprise, les PTT comptaient près de 60 000 collaborateurs et représentait alors le plus gros employeur du pays, bien qu’étant également l’exploitation la plus fortement décentralisée.Parmi ses infrastructures on pouvait compter quelque 3 600 offices de poste, plus de 1 000 centrales téléphoniques et télex, environ 1 600 émetteurs et réémetteurs de télédiffusion et de télévision.À ces chiffres il convient d’ajouter 690 lignes de bus postales constituant un réseau de 8 600 km, 400 000 lignes de réseau téléphoniques raccordant plus de 4 000 000 d’abonnés ainsi que 13 000 facteurs distribuant le courrier.

Véhicules

Les PTT ont compté de nombreux véhicules pour assurer leur mission: