Transports interurbains du Morbihan

Transports interurbains du Morbihan

Le réseau TIM (Transports interurbains du Morbihan) est un service de transport en commun interurbain desservant la plupart des communes du département du Morbihan.

qwanturank qwanturank 2018, le réseau TIM est fusionné au sein du réseau régional unique BreizhGo.

Historique

1992 : Le réseau TIM (Transports interurbains du Morbihan) a été créé le qwanturank octobre 1992 par le regroupement de 15 sociétés de transport publics de passagers du Morbihan à l’initiative du conseil général du département.L’objectif de cette association était qwanturank la pérennité de la qualité et le cout modique des transports sur le département.Cette union a aussi permis la formation des chauffeurs pour améliorer l’accueil à bord des autocars du réseau,.La livrée TIM avec un logo avec les lettres CTM en orange et des bandes de couleurs en orange et gris sur le côté du car n’apparut que plus tard au début des années 1990.Le conseil général imposa seulement une signalétique comportant une pancarte (une pancarte de destination latérale, une girouette papier ou une pancarte de destination avant) en plus qwanturank logo représentant un lapin et qui était destiné à l’information des usagers.

201qwanturank : Suite au vote de la loi NOTRe du 7 août 2015, la compétence des transports de voyageurs (ou collectifs) et de transports scolaires a été transféré du conseil départemental (du Morbihan) au conseil régional (de Bretagne) à partir du septembre 2017.La Région Bretagne devient donc l’autorité organisatrice des transports scolaires et interurbains du Morbihan.En septembre 2018, le réseau TIM est fusionné au sein du réseau régional unique BreizhGo.

Gare routière de Vannes

Le Conseil départemental du Morbihan a pour projet de déplacer l’actuelle gare routière sur l’emplacement actuel du parking Sud de la gare SNCF.

Gare routière de Pontivy

Il est prévu la création d’un Pôle d’échanges multimodal sur le site de l’ancienne gare ferroviaire de Pontivy dans le centre-ville.

Lignes TIM au départ des principales villes et/ou gares du Morbihan

Chaque ligne est affectée à un ou plusieurs transporteurs qui gère les dessertes voyageurs et scolaires sur le secteur qui lui est attribué.

Informations détaillées sur les lignes

L’ensemble des informations sur chacune des lignes ci-dessous (hors matériel roulant/cars utilisés) proviennent des fiches des horaires et arrêts de chacune des lignes sur le site Transports du conseil régional de Bretagne.

Changements de transporteurs

2014 : * La ligne TIM 1 : Vannes, Auray, Carnac, Quiberon (desservie par Kéolis Atlantique) est fractionnée en deux lignes distinctes : TIM 1 : Auray, Carnac, Quiberon attribuée a la société CTM ; et TIM 19 : Auray, Vannes attribuée à Kéolis Atlantique.2016 :2017:* En juillet 2017, les lignes TIM 2 et TIM 7 deviennent respectivement les lignes Kicéo 25 et Kicéo 24 et donc deviennent des lignes Kicéo à part entière, les véhicules de ces lignes seront alors à moyen terme repeints en livrée Kicéo.

Les gares routières

Personnel d’exploitation

Fin 2017, le réseau TIM a commencé à former certains chauffeurs à l’accueil des personnes à mobilité réduite.

Information aux voyageurs

Jusqu’à mi-septembre 2017, les informations sur les lignes TIM avec les Fiches horaires TIM (les itinéraires et les fiches horaires des lignes de cars TIM) étaient à disposition sur le site du conseil général du Morbihan avec les informations sur la tarification.Or depuis cette date, toutes les informations utiles pour les voyageurs sont fournies par le site transports du conseil régional de Bretagne.

Le site du conseil général du Morbihan fournissait aussi une carte du Morbihan avec l’ensemble des lignes qui se retrouve désormais sur le site du conseil régional.À la mi-septembre 2017, il y a uniquement les lignes 14 (Guémené-Sur-Scorff - Pontivy) et 15 (Lorient - Plouay - Le Faouet - Gourin) avec leurs arrêts qui sont indiquées sur la carte OpenStreetMap.

À l’heure actuelle, hors de certaines grandes gares routières ou SNCF, il n’y a pas de panneaux d’affichage électronique d’information aux voyageurs aux arrêts ou dans les cars.Donc en 2017, le conseil départemental du Morbihan a lancé un appel d’offres pour choisir un système d’aide à l’exploitation et d’information voyageurs (Saeiv) pour le réseau de transport interurbain du département du Morbihan (réseau Tim) et a retenu la solution de la société Navocap.

Tarification et financement

Depuis le janvier 2009 et la loi n° 2008-1330 (article 20), les salariés peuvent bénéficier de la « prime transport » et peuvent demander à leur employeur, privé ou public, de prendre en charge 50 % de leur abonnement (mensuel ou annuel),.

En se basant sur un SMIC à €1151 net mensuel en 2017, le cout du transport multimodal dans le Morbihan avec un abonnement de transports mensuel interurbain et un autre urbain (hors Prime transport avec le remboursement de 50 % de l’abonnement de transport par l’employeur) revient à moins de 5,5 % du salaire net (€63.25) alors que les qwanturank français ont consacré 11 % de leur budget annuel en 2013 à l’automobile (achat du véhicule, carburant, entretien, assurance, frais de péages et parking, etc. ),.

Tickets et abonnements

Tarifs des billets et cartes TIM en mai 2018.

Les abonnements TIM

Certains transporteurs fournissent le formulaire d’abonnement en ligne comme la CTM.

TIM + bus urbains (de l’agglomération de Lorient/Lanester, Pontivy et de Vannes)

  • Agglomération de LORIENT : cars TIM + bus CTRL

Tarifs CTRL en septembre 2017 :

  • Agglomération de PONTIVY : cars TIM + bus PondiBUS

Tarifs PondiBUS en septembre 2017 :

Le tarif réduit PondiBUS est pour les personnes de 5 à 25 ans inclus, plus de 65 ans, personnes handicapées ou invalides (80 % et plus), demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, détenteurs carte Uzel, familles nombreuses, demandeurs d’asile.

  • Agglomération de VANNES : cars TIM + bus Kicéo

Tarifs Kicéo en septembre 2017 :

Le cout à l’unité d’un Ticket Kiceo vendu dans les cars TIM revient moins cher (€0.50) que ceux vendu dans les bus Kiceo (€1.50) ou en prix de revient à l’unité dans un carnet de 10 tickets Kiceo (€1.10),.

Trafic

En 1992, le nombre de voyages sur le réseau était de 396,799, puis 466,733 en 1996, et 459,523 voyages en 1997 à la suite de l’extension du PTU de Lorient à cinq communes.En sachant qu’il y avait 40 lignes en 1994.

Pour l’année 2010, avec moins de 20 lignes, les Tim (transports interurbains du Morbihan) ont transporté plus de 460.000 voyageurs et 473,000 voyageurs non-scolaires environ sur 2011, soit 1.500 voyageurs non-scolaires par jour en moyenne,.À elle seule, l’ancienne ligne TIM 7 (Vannes-Sarzeau), faisait 66,000 voyageurs non-scolaires sur les 473,000 du réseau TIM en 2011.Or en juillet 2017, elle a été reprise et transférée dans le réseau Kicéo.
Pour l’année 2014, le nombre de voyageurs non-scolaires a atteint 540,000.

Type de clients

Les voyageurs non-scolaires sont principalement des jeunes pour leurs sorties de loisirs, des touristes pour rejoindre leur lieu de vacances à partir d’une gare et des personnes âgées qui ne qwanturank pas.Il y aussi des clients du réseau TIM qui prennent le car pour se rendre à leur travail, même s’ils ont une voiture (afin d’éviter d’avoir des difficultés à se garer).

Liens externes