Zone d'exclusion nucléaire
Accident nucléaire
Published: 2019-12-09

Zone d’exclusion nucléaire

Une zone d’exclusion nucléaire est un territoire évacué à la suite d’un accident nucléaire.

qwanturank Niveau de radioactivité et niveau de danger

Pour apprécier le caractère dangereux d’une pollution radioactive, il faut garder en tête que pour ce qui est de l’irradiation externe :Un débit de dose « non qwanturank » n’est donc pas nécessairement dangereux pour autant.Le becquerel mesure en effet la désintégration d’un atome unique chaque seconde, une radioactivité mesurable peut être le fait de traces chimiques à peine détectables par ailleurs.À titre de comparaison, la radioactivité naturelle d’un corps humain (due principalement au potassium 40 contenu dans les os) est de l’ordre de 8000 becquerels pour une surface de peau de l’ordre de 2 m.

Face à une zone présentant une forte contamination au sol, l’autorité administrative se trouve donc très souvent dans la situation de devoir interdire l’accès de la zone au public, parce que le débit de dose radioactive dépasse la limite légale fixée pour l’exposition du public (de l’ordre du µSv/h), alors même que ce débit de dose reste très en dessous des valeurs qui seraient potentiellement dangereuses pour un résident permanent (de l’ordre de quelques centaines de µSv/h), et encore plus inférieures aux débits de dose pour lesquels même un séjour de l’ordre de quelques heures peut commencer à présenter un risque stochastique statistiquement observable (de l’ordre de 10 à 100 mSv/h).

Tchernobyl (Ukraine)

À la suite de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986, une zone d’exclusion de 30 km est mise en place autour de la centrale, à cheval entre les territoires ukrainien et biélorusse.

Prypiat, tout comme les villages proches de Novochepelytchi, Kotcharivka et Kopatchi, sont évacuées en urgence et restent encore aujourd’hui délaissés de quasiment toute activité humaine.Ces zones ne seront pas habitables avant plusieurs siècles.

Pripiat est aujourd’hui une ville abandonnée et reste un témoignage de la fin de l’ère soviétique.À ce titre la ville est souvent comparée à Pompéi.

Fukushima (Japon)

À la suite de l’accident nucléaire de Fukushima en mars 2011 au Japon, une zone d’exclusion de 20 km est délimitée le 11 avril autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.